Yves Jacquin Depeyre

Yves Jacquin DepeyreExpert en matière fiscale, il est le président du think tank « L’Atelier de la Réconciliation Fiscale ». Avocat de formation puis créateur d’entreprises avant d’écrire l’ouvrage La Réconciliation Fiscale (Ed. O. Jacob), c’est un spécialiste de la question de l’impôt[1]. Il est également président du groupe familial qu’il a fondé, Ylliade Groupe ainsi que de la Fondation Jacquin Depeyre. Placée sous égide de la Fondation de France, celle-ci soutient les associations « Les Restaurants des Enfants » et « SOS Maman-Bébé », dont Yves Jacquin Depeyre est Président en France et Vice-Président au Cambodge.

Biographie

Après avoir suivi une double formation simultanée en économie et en droit à l’Université Paris II, et obtenu son Certificat d’Aptitude à la Profession d’Avocat (CAPA), Yves Jacquin Depeyre a d’abord exercé en tant qu’avocat spécialiste du droit fiscal international. Il crée en 1980 l’Association Française d’Écolonomie avec pour ambition de réconcilier écologie et économie, puis en 1995, il fonde la holding Ylliade Groupe, dont il est depuis lors Président. En 1997, il participe, sous l’impulsion de son ami d’enfance Michel Nespoulous, à la création de STPI Group[2], une PME devenu une ETI, numéro deux mondial des relais électriques hermétiques pour les industries aéronautique, spatiale et de défense, dont il est toujours administrateur et associé.

Au mois de janvier 2016, Yves Jacquin Depeyre a publié La Réconciliation Fiscale, qui a connu un succès inattendu pour un premier livre. Il a notamment lancé l’idée de remplacer l’Impôt de solidarité sur la fortune (ISF) par une « contribution foncière sur la fortune »[3], reprise dans le programme d’Emmanuel Macron sous la dénomination d’Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI). Sa proposition est fondée sur une analyse des différentes formes de richesse et la recherche de solutions pour mettre fin à l’exode fiscal dont il a démontré le coût pour les finances publiques. L’ouvrage ouvre de nombreuses pistes de réflexions pour rendre la fiscalité française compétitive sans ruiner l’Etat.

Il est également président fondateur des associations françaises « Les Restaurants des Enfants » et « SOS Maman Bébé » et vice-président de leurs homonymes au Cambodge, dont l’action se à Phnom Penh et ses environs.

[1] « Audition de Yves JACQUIN-DEPEYRE (Chambre Nationale représentation fiscale) – Evitement fiscal », sur www.lecese.fr
[2] « STPIGROUP : Worldwide Manufacturer of Relays », sur www.stpigroup.com
[3] « Quand l’ISF ruine l’état, il faut une taxation intelligente », sur www.youtube.com

Share This